Un Bus pour tous
Pour se déplacer efficacement dans la ville de Bruxelles, et sa périphérie, le seul emploi du métro n’est pas suffisant !! C’est pour cela qu’il est impératif de rendre, entre autres, les bus accessibles à tous...
CONSTAT :
Les Bus sont des éléments essentiels de la mobilité.
Malheureusement, actuellement ils ne sont pas facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite.
La STIB a recensé 254,8 millions de voyages, sur l’ensemble de son réseau, et 46 lignes de bus, en 2005. Sur ces 46 lignes, cette même année, on
Un Bus pour tous

Pour se déplacer efficacement dans la ville de Bruxelles, et sa périphérie, le seul emploi du métro n’est pas suffisant !! C’est pour cela qu’il est impératif de rendre, entre autres, les bus accessibles à tous...

CONSTAT :

Les Bus sont des éléments essentiels de la mobilité.
Malheureusement, actuellement ils ne sont pas facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite.

La STIB a recensé 254,8 millions de voyages, sur l’ensemble de son réseau, et 46 lignes de bus, en 2005. Sur ces 46 lignes, cette même année, on en comptait qu’une seule pouvant accueillir des personnes en fauteuil roulant. Ce qui est dérisoire étant donné que les PMR représente 30%, y compris les personnes en fauteuil roulant, de la population belge (soit 3.000.000 personnes).

Les problèmes se situent à trois niveaux :
- Accéder : la capacité horizontale et verticale des bus, c’est-à-dire la distance de stationnement du bus par rapport à l’arrêt de bus, mais aussi la hauteur du matériel roulant.
- Circuler (à l’intérieur du bus) : l’absence d’aires de manoeuvres pour les personnes en chaise roulante et le manque de place spéciale pour chaise roulante.
- Utiliser : le fait d’oblitérer seul son titre de transport, de communiquer avec le chauffeur pour signaler le désir de monter ou de descendre du bus, ainsi qu’un manque de sécurité.

De plus, il semble que la Belgique soit en retard par rapport à ces voisins... En effet, des grandes villes comme Athènes, Barcelone, Paris ont déjà accepté depuis longtemps d’aménager leurs bus de façon à ce qu’ils soient accessibles à tous.
Pour de plus amples informations sur les transports :
- en région d’île de France.
- à Athènes rendez-vous sur
- à Barcelone (en espagnol et anglais)

L’étude européenne Cost 322, réalisée avec l’ensemble des transporteurs des grandes Capitales européennes (sauf la Belgique qui n’y a pas participé, est-ce un hasard ?), détruit la plupart des préjugés qui maintiennent une marginalisation quasi permanente des personnes handicapées.
Il s’agit d’un rapport décrivant comment le système d’autobus plancher surbaissé permet un accès facile pour tous les voyageurs (voir l’ouvrage publié par la Commission Européenne en 1995, "Cost 322. Autobus à plancher surbaissé")
@@@ photo, photo du livre "Cost 322"

Evidemment la Commission Européenne planche sur le sujet et essaie de mettre en place des directives qui pourront régler la problématique de l’accessibilité des PMR dans les transports en commun. C’est dans cette optique que le 14 juillet 2003, un projet de directive sur les autocars et les autobus a été adopté, pour qu’enfin en 2006 ces véhicules soient accessibles à tous.
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’évolution des lois et directives concernant la mobilité et l’accessibilité des transports pour les PMR, nous vous conseillons de consulter le document suivant "L’accessibilité des transports" écrit par M. Eric Thibaut.

TRAVAIL DE L’ANLH :

Le travail de l’anlh se situe sur plusieurs fronds.

Premièrement, il s’agit de sensibiliser la population, ainsi que les opérateurs, à la problématique de l’accessibilité des transports en commun pour les personnes handicapées et les PMR.
C’est pour cela que des campagnes publicitaires ou des appels à pétition ont été envisagés.
Par exemple, les affiches "Le Bus pour tous" (www.autonomia.com), ou encore lorsqu’il s’agissait de demander le soutien de la population pour convaincre les responsables de la STIB d’équiper 60 de leurs bus avec des rampes rétractables (une page internet avait été ouverte pour que les gens puissent marquer leur accord avec la demande des associations, http://web.arcadis.be/autonomia/bus/petition.htm)
@@@photo, affiche "Le Bus pour tous"

Ensuite, de faire du lobbying. Ce qui se manifeste par la création d’un Collectif du Déplacement pour les PMR, mais également par l’insertion d’un chapître incluant les PMR dans le plan Iris et dans le contrat de gestion de la STIB.
Bien sûr tout ceci passe par l’interpellation des politiques.

Hormis ces actions, l’anlh recherche des solutions concrètes.
Dans cette optique, un espace public pour tous, une brochure, ainsi qu’une banque de données reprenants les arrêts de bus accessibles ont été réalisés.
Des études sur l’ensemble des arrêts de bus ont été réalisées afin d’expertiser le niveau d’accessibilité de ceux-ci.
@@@photo, tableau de l’étude des arrêts de bus.

Notre association s’engage également à tester le matériel d’accès aux transports et à mettre en avant les exemples de bonnes pratiques.

Finalement, dans le but de répondre à un maximum de demandes, l’anlh informe la population grâce à ses sites web comme www.anlh.be, Acces AT, Acces Services, Acces City, Acces Log.

CE QUI A DEJA ETE OBTENU :

* Tous les nouveaux bus de la STIB sont équipés de plancher surbaissé et de rampes rétractables. Le plancher de ces bus est à 32 cm du sol, et lorsqu’on incline ce-dernier, il n’est plus qu’à 25 cm du sol, ce qui permet de sortir la rampe et de ne pas avoir une inclinaison trop importante.
@@@photo, illustration des bus avec plancher surbaissé.

* Un cahier des charges rendant compte des besoins des PMR :
- Accéder : des rampes rétractables d’une largeur d’au moins 90 cm avec une pente inférieur à 18% et, à l’avenir, à 6%.
- Circuler : un espace intérieur suffisant pour permettre à la personne en chaise roulante de manoeuvrer et d’aménager un espace spécifique pour parquer la chaise roulante à l’intérieur du bus.
- Utiliser : des boutons accessibles pour signaler son envie de descendre.

* Un modèle type d’arrêt de bus adapté a été dessiné et approuvé par l’ANLH et d’autres organismes. Les bordures de ceux-ci sont destinés à être de plus en plus élevés, afin que l’inclinaison de la rampe d’accès soit de plus en plus faible.
@@@photo, dessin anlh de l’arrêt de bus adapté

* La ligne de Bus 71, première ligne de bus accessible aux personnes en fauteuil roulant et PMR.
Non seulement les bus sont équipés de rampes rétractables, mais les arrêts (80% de ceux-ci) sont également accessibles pour les PMR. Concrètement, quand une personne en fauteuil se présentera pour monter dans le bus, une rampe se déploiera à la troisième porte. Les autres passagers du bus devront alors impérativement se retirer de cet emplacement pour que la rampe puisse se déployer et bien sûr laisser la place pour que la personne puisse se diriger vers l’emplacement réservé près de la porte.
Afin de vous assurer de l’accessibilité de votre arrêt, nous vous conseillons de consulter "Le guide des transports bruxellois", disponible chez nous (ANLH) sous format papier ou en cliquant sur le lien intitulé "Guide des transports bruxellois pour le déplacement des Personnes à Mobilité Réduite", présant sur notre site dans la rubrique transport.
@@@photo, photo du Bus 71.

DANS UN FUTUR PROCHE :

A l’avenir, nous souhaitons que l’ensemble des bus mis en circulation sur le réseau de la STIB soit adapté pour les personnes en fauteuil roulant et PMR (c’est-à-dire qu’ils soient équipés de rampes rétractables, de planchers surbaissés et d’arrêts de bus adaptés)

Par la suite, il s’agira de faire les adaptations nécessaires pour que les personnes présentant une déficience visuelle, auditive et cognitive puissent, elles aussi, utiliser les transports en commun en toute sécurité.
Powered by ManAct.net