Un tram pour tous
Le réseau de transport en commun bruxellois est fait de telle manière que si l’on souhaite se rendre chez un ami, ou en ville, on doit souvent utiliser les trois sortes de transport en commun. Il n’est pas rare de devoir faire plusieurs staions en métro, pour ensuite prendre le bus et terminer avec le tram.
Cette évidence exigerait donc que TOUS les moyens de transport soient accessibles... Mais c’est malheureusement loin d’être le cas, et le tram fait figure de mauvais élève de la STIB.
CONSTAT :
Un tram pour tous

Le réseau de transport en commun bruxellois est fait de telle manière que si l’on souhaite se rendre chez un ami, ou en ville, on doit souvent utiliser les trois sortes de transport en commun. Il n’est pas rare de devoir faire plusieurs staions en métro, pour ensuite prendre le bus et terminer avec le tram.
Cette évidence exigerait donc que TOUS les moyens de transport soient accessibles... Mais c’est malheureusement loin d’être le cas, et le tram fait figure de mauvais élève de la STIB.

CONSTAT :

Aujourd’hui, la STIB compte 17 lignes de tram et 100% d’entre-elles sont inaccessibles ! Et cela tant au niveau de l’accès direct (monter et descendre du tram), qu’au niveau de la circulation à l’intérieur du matériel roulant et finalement au niveau de l’usage (hauteur des boutons d’appel, ouverture des portes, etc...)

Comme les bus et les métros, les trams ont fait l’objet de réflexion de base pour que la conception des nouveaux wagons intègre la problématique des personnes à mobilté réduite, tant au point de vue des quais que du matériel roulant.

LE TRAVAIL DE L’ANLH :

On a obtenu aujourd’hui que le cahier des charges, du nouveau tram conçu par la STIB, le T3000, intègre les éléments techniques suivants : une rampe rétractable, une place intérieure suffisante pour permettre aux personnes en chaise roulante de se déplacer à l’intérieur du véhicule, des équipements pour assurer la sécurité des passagers et une bonne communication avec le chauffeur.
Au niveau des quais, des podiums, dont la conception serait faite à l’image de ceux mis en place à Strasbourg, doivent être disponibles pour combler le gap horizontale et verticale entre le quai et le matériel roulant.
Il est important que la conception et les adaptations prévues pour les nouveaux trams soient envisagées sérieusement et en tenant compte des intérêts des PMR, étant donné la longévité de ce matériel. En effet, on estime qu’un tram a une espérance de vie de 30 ans. Il est donc essentiel qu’ils soient conçus correctement pour que les générations à venir n’aient plus à faire face aux problèmes d’accessibilité dans les transports.
Powered by ManAct.net